Que fait-on quand on ne fait rien ?

Que fait-on quand on ne fait rien ?

Cet article a été rédigé à 4 mains sur une idée de Solal.

Jusqu’ici, nous vous avons raconté sur ce blog des visites, des rencontres ou des activités (plage, visite de Vitré, de Rennes…) Mais nous voudrions aussi vous parler de notre quotidien et répondre à cette grande question car Solal pense que cela vous intéresse : « Que fait-on quand on ne fait rien ? »

Nous n’avons pas d’horaire fixe pour nous lever. Le petit déjeuner se déroule donc en général entre 8h30 et midi selon les jours  – et selon les personnes.

Après le petit déjeuner, nous faisons notre projet libre et personnel : lecture, dessin, constructions… Puis en fin de matinée vient le temps de l’apprentissage structuré. Ce matin par exemple, Solal a travaillé sur les niveaux de langages (familier, courant ou soutenu), Ernest a travaillé sur la phrase pour obtenir sa ceinture blanche de grammaire-CE1  (inspirée des fichiers Freinet) et Armand a réalisé une carte mentale sur la Première Guerre mondiale.

Lecture, Bretagne, 10pieds 10mains
On lit beaucoup de mangas… mais aussi Homère pour préparer notre prochain voyage en Grèce

L’autre occupation principale consiste à dévorer des bouquins…mais aussi des repas qu’il faut préparer… La cuisine est donc une des activités importantes de notre quotidien ! Ce soir ce sera un repas chinois cuisiné par Ernest.

Au cours de la journée, nous avons de nombreuses conversations à partir des questions posées par les enfants. Ces discussions sont des moments d’apprentissage essentiels. Ces jours-ci par exemple, nous avons beaucoup parlé d’architecture et de construction car les garçons veulent tout savoir sur la manière de faire soi-même sa maison. Ils ont même réalisé des dessins et images 3D de leurs maisons de rêve.

Nous avons beaucoup parlé aussi des questions d’énergie avec Armand qui veut comprendre le nucléaire et la différence entre méthanation et méthanisation par exemple.

La discussion sur nos photos et le flou/la netteté nous a conduit à un petit cours d’optique sur les lentilles et les distances focales, afin de mieux comprendre la profondeur de champ. Une petite vidéo pédagogique trouvée sur internet nous a été fort utile…  Ensuite, nous avons découvert que ce sujet fait partie du programme scolaire de 1ère , donc bien plus tard que l’âge actuel de nos enfants…

Ce ne sont que quelques exemples.

En répondant aux questions des enfants, nous arrivons très vite à la limite de nos propres connaissances… Cela nous oblige à chercher ensemble et à apprendre toujours plus.

Blog travail

Et puis nous passons du temps à faire ce blog ! Choisir les photos, les recadrer, rédiger les textes et mettre tout cela en page… c’est un sacré boulot !

Solal et Olivier

Voir notre périple breton et découvrir notre parcours

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4 Replies to “Que fait-on quand on ne fait rien ?”

  1. Très intéressant de voir comme l’accès a la connaissance semble un besoin naturel …vous pensez que même sans votre bienveillante férule les enfants iraient quand même a la recherche des informations? Je vous envoie mes plus chaleureuses bises . chris

  2. Solal a raison,c’est très intéressant. Je vous envoie un mail dès que les trois petits m’en laissent le loisir car j’aimerais beaucoup échanger avec vous à propos de l’instruction en famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :